Acronyme de Orbital Utility for Telecommunication Innovation, OUFTI-1  a été entièrement développé par des étudiants liégeois. Résultat de nombreuses années de travail impliquant des dizaines d’étudiants encadré par une équipe de professeurs, le CubeSat doit servir de relais dans l’espace pour les radioamateurs utilisant le système de télécommunication numérique D-STAR mondial. OUFTI-1, le satellite réalisé par des étudiants liégeois, a été lancé par la doyenne des fusées – Soyouz – depuis la base de Kourou (en Guyane française) le 25 avril 2016 à 18h02 (heure locale, soit 23h02 en Belgique). Ses premiers signaux ont été captés dans les 24 heures qui ont suivi. Satellite de type CubeSat, il avait pour mission de servir de relais dans l’espace pour les radioamateurs utilisant le système de télécommunication numérique D-STAR mondial.

L’idée du CubeSat liégeois remonte à 2007. A cette époque, les radioamateurs commencent à utiliser une technologie de télécommunication numérique sophistiquée appelée D-STAR, mais le système D-STAR mondial ne possède pas encore de satellite relais, pourtant bien utile lorsque les relais terrestres font défaut ou ont été détruits, par exemple lors de catastrophes naturelles. Fournir un tel relais a donc été la mission autour de laquelle s’est construit le projet pédagogique OUFTI-1, encadré par les Pr Jacques Verly et Gaëtan Kerschen.

> En savoir plus sur le CubeSat OUFTI-1
> Lire l’article La fusée Soyouz a lancé OUFTI-1 dans l’espace