Point culminant de cette orbite: les observations les plus rapprochées des lumières polaires (les aurores) de Saturne avec l’Ultraviolet Imaging Spectrograph.

La sonde Cassini se trouve à 3.350 km de Saturne

Au cours de cette orbite, l’Ultraviolet Imaging Spectrograph (UVIS) de Cassini observe les aurores dans les régions polaires de Saturne (voir l’image ci-dessous). Ces observations, les plus proches jamais réalisées des aurores de Saturne, vont nous aider à comprendre les mécanismes d’interactions entre Saturne et son environnement spatial. Ces images nous permettront d’étudier plus particulièrement l’origine magnétosphérique des particules produisant ces lumières aurorales et leurs effets sur la composition et la structure de l’atmosphère.

Ultraviolet Imaging Spectrograph (UVIS)

L’instrument Ultraviolet Imaging Spectrograph (UVIS) à bord de la sonde Cassini obtient des images de la lumière dans le domaine ultraviolet. Des gaz invisibles pour l’œil humain émettent du rayonnement dans les longueurs d’ondes ultraviolettes et deviennent ainsi observables avec l’instrument UVIS de Cassini. Ce spectrographe peut déterminer la composition de ces gaz en décomposant la lumière en différentes longueurs d’onde, ou « couleurs », à la manière des gouttes d’eau qui créent un arc-en-ciel.

La lumière ultraviolette étant invisible, les scientifiques convertissent les mesures du spectrographe UVIS pour produire des images en lumière visible. En étudiant ces images, les scientifiques peuvent notamment suivre l’évolution des gaz dans la haute atmosphère de la planète. Ils peuvent également comparer ces images aux données fournies par d’autres instruments à bord de Cassini afin de comprendre l’origine et les effets des phénomènes présents sur les lunes et les anneaux de Saturne et dans la magnétosphère englobant la planète.

Étant membres de l’équipe scientifique de Cassini et en particulier de l’équipe qui contrôle l’instrument UVIS, les scientifiques du Laboratoire de Physique Atmosphérique et Planétaire (LPAP) de l’Unité de recherche STAR à l’Université de Liège ont un accès privilégié aux images des émissions aurorales.


Haut: Image de Saturne avec les émissions aurorales  capturée en 2005 par l’Ultraviolet Imaging Spectrograph (UVIS) pendant les premiers orbites de la mission Cassini.
Bas : Image des aurores de l’hémisphère sud de Saturne obtenue à courte distance de la planète, le 17 juin au cours de l’orbite 279, pendant le Grand finale.

Katerina Radioti est chercheur au Laboratoire de Physique Atmosphérique et Planétaire (LPAP) au sein de l’Unité de recherche STAR qui compte de nombreux spécialistes de l’étude des émissions aurorales UV de Jupiter et de Saturne.