En passant en revue ce qui avait été observé lors de survols de Mars, Lauriane Soret et Jean-Claude Gérard ont pu déceler de nouvelles aurores dans l’hémisphère austral de la planète rouge et en démontrer les caractéristiques très particulières.

A la suite d’une analyse détaillée de dix années – de 2004 à 2014 – des données de l’instrument SPICAM  placé à bord de la sonde européenne Mars Express, Lauriane Soret, chercheuse au Laboratoire de Physique Atmosphériques et Planétaire de l’Université de Liège et ses collègues ont mis en évidence l’existence d’aurores localisées dans l’atmosphère de Mars. Un phénomène rare qui reste largement inexpliqué et qui intéresse fortement la communauté scientifique. C’est sans doute un prototype d’un phénomène fréquent dans l’Univers, sur les exoplanètes qui ont perdu leur champ magnétique global.

> Lire l’article Les aurores martiennes dévoilées