Journée mondiale de lutte contre le sida

Chaque année, au 1er décembre, a lieu la journée mondiale de lutte contre le SIDA.

Si, en Belgique, on dénombre de moins en moins de cas de personnes atteintes du SIDA – une trentaine par an -, la maladie reste mortelle dans les pays plus pauvres. Dépistage, traitements, recherche : l’occasion, en ce 1er décembre, de faire le point sur quelques questions liées à la maladie avec le professeur Michel Moutschen.

Le Pr Michel Moutschen enseigne l’immunologie, les maladies infectieuses, l’immunopathologie et la vaccinologie à l’Université de Liège. Il est chef du service d’infectiologie au CHU de Liège et dirige le Centre de référence SIDA.







Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) ne doit pas être confondu avec le SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise). Si le premier – un rétrovirus – peut entraîner le second – le stade ultime de l’infection par le virus – le VIH peut être limité grâce à la prise d’un traitement thérapeutique, alors que le SIDA ne peut se soigner. On dit d’une personne qu’elle est « séropositive » lorsqu’elle a contracté le virus. Une personne séropositive bien soignée, qui suit une traitement régulier (antirétroviraux/ trithérapie), peut vivre avec le VIH toute sa vie en ayant une vie presque normale. A l’inverse, on dit d’une personne qu’elle est « sidéenne » lorsque, non prise en charge ou traitée trop tard, elle est arrivée à un stade plus avancé de l’infection du VIH. Le SIDA conduit à la destruction de l’organisme infecté et donc à une issue fatale.


VIH_250px

15,8 millions de personnes vivant avec le VIH avaient accès à la thérapie antirétrovirale en juin 2015.

Le monde a enrayé et inversé la propagation du VIH. L’épidémie a été contrainte de reculer. Les nouvelles infections à VIH et les décès liés au sida ont considérablement chuté depuis le pic de l’épidémie. Maintenant la riposte franchit une étape de plus – mettre fin à l’épidémie de sida d’ici à 2030.

En 2014, 36,9 millions de personnes vivaient avec le VIH. Le nombre des personnes vivant avec le VIH continue d’augmenter, en grande partie du fait que davantage de personnes dans le monde ont accès à la thérapie antirétrovirale et vivent ainsi plus longtemps, et en meilleure santé.

En juin 2015, 15,8 millions de personnes avaient accès au traitement. Parallèlement, bien que les nouvelles infections à VIH aient diminué, un nombre inacceptablement élevé de nouvelles infections à VIH et de décès liés au sida surviennent encore chaque année. En 2014, environ 2 millions de personnes ont été nouvellement infectées par le VIH et 1,2 million de personnes sont décédées de maladies liées au sida.

SOURCE

ONUSIDA

20 Avenue Appia CH-1211 Genève 27 Suisse
+41 22 791 36 66
unaids.org

sida_chiffres_2015

En quelques chiffres


 

35
35% : diminution des nouvelles infections à VIH depuis 2000.



42
↓ 42% : diminution des décès liés au sida depuis le pic de 2004.



58
↓ 58% : diminution des nouvelles infections à VIH parmi les enfants depuis 2000.



84
↑ 84% : augmentation de l’accès à la thérapie antirétrovirale depuis 2010.


Épidémiologie du sida et de l’infection à VIH en Belgique

Situation au 31 décembre 2015

En 2015, 1001 infections par le VIH ont été diagnostiquées en Belgique, ce qui correspond à 91 nouveaux diagnostics par million d’habitants, ou encore à 2,7 nouveaux diagnostics par jour en moyenne. Le nombre d’infections diagnostiquées en 2015 est en recul de 4,7 % par rapport à l’année 2014.

L’épidémie de VIH est concentrée essentiellement dans deux populations : les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), principalement de nationalités belge et européennes, et les personnes qui ont contracté le virus via des rapports hétérosexuels et provenant principalement de pays d’Afrique subsaharienne. La diminution du nombre d’infections diagnostiquées en 2015 est dûe à la diminution chez les personnes originaires d’Afrique subsaharienne. La transmission par utilisation de drogues par voie intraveineuse est marginale en Belgique, elle est rapportée dans 2 % des diagnostics VIH de l’année 2015.

En 2015, 15 266 patients infectés par le VIH ont été suivis médicalement en Belgique. On constate une augmentation régulière du nombre de patients suivis médicalement pour le VIH, avec une moyenne de 755 patients supplémentaires en suivi chaque année.

SOURCE

WIV-ISP SANTÉ PUBLIQUE ET SURVEILLANCE Rue Juliette Wytsman 14 1050 Bruxelles | Belgique

www.wiv-isp.be

epidemiologie_sida-vih_be

Nombre annuel de nouveaux diagnostics de VIH, de sida et de décès rapportés, Belgique, 1981-2015

Nombre annuel de nouveaux diagnostics de VIH, de sida et de décès
rapportés, Belgique, 1981-2015

Évolution du nombre annuel de nouveaux diagnostics d’infection VIH, par région de résidence, Belgique, 2006-2015

Évolution du nombre annuel de nouveaux diagnostics d’infection
VIH, par région de résidence, Belgique, 2006-2015

Nombre de patients en suivi médical en Belgique, 2006-2015

Nombre de patients en suivi médical en Belgique, 2006-2015

 


Liens utiles

Centre de référence SIDA, CHU de Liège

Breach, Consortium belge de recherche sur le VIH et le SIDA


LOGO CHU
LOGO Sida Sol
Partager surShare on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn