Le séquençage à haut débit à l’Université de Liège et au CHU de Liège

Le séquençage de nouvelle génération se réalise au GIGA, Centre de génoprotéomique appliquée de l’ULg sur le site du CHU de Liège au Sart Tilman. Le GIGA possède en effet 4 séquenceurs, logés au sein de ses platesformes technologiques.

 

Ces appareils coûtent cher, de l’ordre de 500 000 euros par séquenceur. Au départ, ils étaient principalement destinés à soutenir la recherche menée au GIGA. Ils sont désormais également mis à disposition des équipes cliniques du Centre de génétique du CHU de Liège. Quelques adaptations ont été nécessaires pour permettre la récolte de données génomiques des patients à partir de ces séquenceurs.

 

A l’approche de la fin des travaux du nouveau Centre Intégré d’Oncologie (CIO) et de l’UNILAB au CHU de Liège, le Centre de génétique envisage d’acquérir son propre séquenceur à haut débit afin de faire face à l’augmentation des demandes.

 

A cet égard, il est aussi envisageable de sous-traiter ces analyses. Plusieurs sociétés dans le monde se sont spécialisées dans le décryptage et l’analyse du génome de patients. Etonnamment, eu égard au degré avancé de développement du pays, certains centres de génétique des Pays-Bas ont par exemple pris l’option de faire sous-traiter en Chine les analyses génomiques. A l’heure actuelle, il faut compter en moyenne une quinzaine de jours pour une analyse génomique complète.

Partager surShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+